7 mois passés à Cento, Italie

Résumé 7 mois en Italie dans l’association Ferfilo grâce à la Ville de Nevers – par Zoé le Déan

Ciao tutti ! Je m’appelle Zoé, j’ai 22ans et cela fait 7 mois que je fais mon SVE en Italie dans la petite ville de Cento. Même après autant de mois passés ici, le temps passe toujours très vite et je réalise de plus en plus que cette mission a une fin et que je vais devoir quitter toutes les personnes que j’ai rencontré. Je me sens beaucoup mieux dans cette « nouvelle vie » et je prends conscience que je dois profiter de tous les moments et les opportunités qui se présentent.

Ce que j’ai découvert en faisant ce SVE c’est que j’ai vraiment pu essayé différentes activités et c’est ce que je recherchais en venant ici : tenter de nouvelles choses. Je n’avais jamais travaillé avec des enfants et des personnes en situation de handicap et depuis janvier je le fais tous les jours. Ce que j’apprécie le plus, c’est que dans la Fondation Zanandrea dans laquelle je travaille j’ai participé à différentes réalisations comme des flyers, leur site web et des affiches, c’est une chose que j’aimais faire et le fait qu’on m’ait laissé l’opportunité d’en créer encore plus m’a fait évoluer. Aussi, le fait de travailler avec des enfants était un challenge pour moi et je me suis surprise à apprécier tous ces moments passés avec eux surtout durant les centres d’été organisés par l’association Ferfilo.

Je me sens vraiment utile et je pense que cette expérience me sera aussi utile quand je rentrerais en France. Non seulement sur le plan professionnel mais aussi sur le plan personnel. J’ai rencontré énormément de nouvelles personnes et pour certaines d’entre elles, j’ai l’impression qu’elles font partie de ma famille.

Aussi j’ai réussi à visiter pas mal de lieux en Italie même si j’aurais aimé en faire plus, c’est peut-être une des choses que je regrette jusqu’à présent. Le choc culturel n’a pas été tant difficile que cela parce l’Italie est proche de la France et même si la culture n’est pas la même ce n’a pas été compliqué de s’y adapter en revanche j’ai été surprise des moyens de transports dans le lieu où j’habite. Ma ville n’étant pas très grande cela a été difficile de se déplacer en tout cas selon moi.

J’ai quand même eu la chance de visiter quelques villes et aussi de partir en vacances pour visiter une partie des Pouilles qui est une très belle région. Aussi environ à une heure de chez moi il y a Bologne et Ferrare qui sont des villes un peu plus animées donc j’en ai bien profité.

Pour résumé, je ne regrette absolument pas mon choix. Le SVE a certes des aspects négatifs et des suprises mais ça en valait la peine. En réalité tout est une question d’adaptation, pour de simples choses ou pour les activités l’important est d’essayer. Chaque volontaire vit son volontariat différemment mais c’est une expérience très enrichissante.