Witamy w Poznaniu !

Avant de vous raconter ce qu’un Nivernais peut bien faire en Pologne, et dans cette belle ville qu’est Poznań, laissez-moi tout d’abord me présenter.

Moi, c’est Loïc, j’ai 24 ans et même si je suis originaire de la région parisienne, j’habite (enfin maintenant on peut dire que j’habitais) dans la Nièvre depuis 1 an et demi. J’ai toujours été intéressé par le volontariat et également j’adore apprendre de nouvelles choses, j’ai toujours été intéressé par l’Histoire et la géo et j’ai toujours voulu voyager.

Inutile donc de vous dire que quand j’ai entendu parler pour la première fois de l’ESC (European Solidarity Corps) et du volontariat européen, j’étais plus qu’intéressé !

Donc après pas moins d’un an après avoir été mis en contact avec Isabelle, j’ai enfin trouvé un projet qui m’intéressait (je ne voulais pas m’engager dans un projet qui ne me correspondait pas, où je ne pouvais rien apporter sur le plan personnel).


Ah, aussi, j’adore le foot, comme vous pouvez le voir, j’ai déjà un petit souvenir de Poznań 🙂

Donc après ces longues (très longues…) recherches, j’ai enfin trouvé LE projet.

Ce sera en Pologne, à Poznań pour être plus précis, 5ème plus grande ville de Pologne,

Un peu plus 535 000 habitants (plus moi du coup) située à peu près à 160 km de la frontière allemande.

Après 1 mois de préparation et d’achats en tous genres, le 30 septembre sonnait l’heure de mon départ pour la Pologne et par là-même de mon premier voyage en dehors de nos frontières. Comme prendre l’avion aurait été compliqué vu l’endroit où j’habite et que de toute façon, le gouvernement polonais a décidé de couper les vols en provenance de la France, ce sera par la route que je gagnerai la Pologne et plus précisément par car.

Après les 3 heures de train de Nevers à Lyon, ce ne sont pas moins de 22h de car qui m’attendent pour arriver directement à la Gare de Poznań.

22h, une nuit très courte, 2 contrôles à la frontière, et quelques douleurs musculaires plus tard, je posais enfin les pieds à Poznań.

Le projet pouvait enfin débuter !!

Maintenant que je me suis présenté et que j’ai parlé de mon voyage jusqu’en Pologne, il est grand temps de parler un peu de l’association qui m’accueille : CIM HORYZONTY !

CIM HORYZONTY est une ONG polonaise créée en 1996 qui s’occupe de pas mal de choses ici à Poznań, notamment d’initier, de diriger et de soutenir des activités éducatives, sociales et culturelles pour la communauté locale et de construire un dialogue interculturel entre les représentants de différentes cultures.

Notre projet se nomme « Broaden our horizons » (Élargir nos horizons) et est coordonné par Ula, Marta et Flora (Il y a aussi Kamilla, mais elle est en congé maternité)

Nous avons également tous des mentors (tuteurs), qui sont là pour nous si on a besoin de quoi que ce soit.

Ok, maintenant, vous savez qui je suis, où je suis et avec qui je suis donc je peux vous parler de ce qu’on a fait ce premier mois !

Le lendemain de notre arrivée, première réunion et enfin la possibilité de tous nous voir « en vrai » après un mois entier d’échanges par e-mail.

Au programme, présentation du projet, de l’association, des volontaires et de ce qui nous attend ces prochains jours.


Tout d’abord, direction Traperska Osada, une maison d’hôtes à quelques kilomètres de Poznań pour la formation interne de l’association.

Trois jours de formation pour approfondir notre connaissance de l’association, de ses projets mais aussi notre connaissance des uns et des autres.

Après cette formation, retour à Poznań et visite des partenaires locaux de CIM HORYZONTY : deux écoles basées sur un système d’éducation dit « non formel », un groupe de théâtre adapté aux personnes atteintes d’un handicap et le Club Krąg, une association locale qui offre beaucoup d’activités notamment pour les personnes âgées et les résidents du district de Łazarz où ce club est situé.

Ensuite, toute la semaine qui a suivi a été consacrée à différents ateliers : montage vidéo, premier secours, et beaucoup d’autres ateliers qui nous ont permis d’acquérir le savoir basique qui nous permettra d’aider l’association et ses partenaires locaux.

Après quelques formalités administratives, une mauvaise nouvelle est tombée : une des bénévoles est tombée malade, au même moment qu’on nous annonçait que dans une des écoles que nous avions visitées, des cas de COVID étaient signalés.

Étant donné que je partage l’appartement de cette même volontaire (et que j’étais aussi un peu malade), la solution la plus sûre était de s’isoler.

Après 14 jours dans mon appartement, nous avons enfin eu le feu vert pour ressortir (il y a 2 jours de ça au moment où j’écris cet article).

Oh et si jamais ça vous inquiétait, tout va bien, ce n’était rien de grave, rassurez-vous (même si les autorités en charge des tests ont réussi à perdre les résultats des tests de ma coloc’ donc on ne saura jamais si c’était le COVID) !

Juste avant de vous laisser, permettez-moi de vous montrer quelques photos de cette belle ville qu’est Poznań, j’ai quand même pris un peu de temps pour jouer les touristes : )

Stary Rynek (la vieille ville)
Stary Rynek (la vieille ville) de nuit
Fontanna Wolnosci
Monument commémorant les grèves de 1956 à Poznań

Sur ces belles images de Poznań , je vous dis Do Widzenia (Au revoir) !!!