On s’était dit rendez-vous dans 1 an…

Bon, d’accord, pas exactement, je vous l’accorde…

Mais il fallait bien trouver un titre accrocheur.

Lors de mon dernier article, qui date d’avril 2021, où je vous racontais mon histoire personnelle (j’espère d’ailleurs que cette histoire aura touché des personnes et, encore plus, qu’elle aura parlé aux personnes qui étaient dans la même situation que moi) je vous avais donc dit au revoir, en vous promettant que cette fois-ci, vous n’entendriez plus parler de moi.

Mais il y a quelques semaines de cela, j’étais de retour en France pour les vacances, et j’ai pu repasser par Nevers, où j’ai eu le plaisir de revoir Isabelle et Hélène. C’est là que j’ai eu l’idée d’écrire un nouvel article et de vous raconter un peu ce que je suis devenu, de manière aussi pour les suiveurs assidus de ce blog, et pour ceux que le service volontaire européen peut potentiellement intéresser, de voir comment le SVE peut changer votre vie.

Que s’est-il passé dans ma vie cette année ?

Eh bien, cette année a été… intéressante.

Faite de haut et de bas.

Car bien évidemment, tout n’a pas été simple, entre l’emménagement dans mon nouvel appartement, le nouveau travail, s’adapter à la vie polonaise et ce genre de péripéties, les mois qui ont suivi l’arrêt de mon SVE ont été assez compliqués, et j’ai eu pas mal de coups de moins bien.

Toutefois, je n’ai pas replongé dans la dépression dans laquelle j’étais avant de venir en Pologne.

Certes, des passages plus déprimants se sont présentés à moi, mais heureusement cette fois-ci, j’étais plus préparé et j’ai pu faire face, tant bien que mal, à ces problèmes.

Car peu importe ce qui pouvait bien m’arriver, j’avais toujours mon échappatoire : CIM HORYZONTY !

En effet, bien que mon SVE soit fini, j’ai continué (et je continue encore) à aider l’association, avec l’arrivée des nouveaux volontaires, avec les nouvelles activités mises en place et même plus ! Je suis devenu le 14 juillet (comme un symbole…) le nouveau membre du conseil de l’association.

Je continue à contribuer à la vie locale par ce biais, et je continuerai à le faire cette année.

J’ai déjà pas mal d’idées de projets à venir pour l’association…

Et je continuerai à faire partie de cette association aussi longtemps que possible.

J’en ai tellement envie, je me sens si bien avec cette ONG….

(Je suis toujours proche de CIM HORYZONTY, et je participe régulièrement aux activités de l’association. A gauche, lors de la journée “Marathon d’écriture d’Amnesty International” et à droite, lors d’un évènement”Librairie Humaine”, où j’ai parlé des états dépressifs)

De plus, ma relation avec ceux qui étaient mes mentors a évolué.

Maintenant, ce ne sont plus seulement “les personnes de l’association » mais “mes amis”.

On se voit de temps en temps, on s’invite à boire un verre, je les ai invités chez moi pour fêter mon anniversaire et ma pendaison de crémaillère, et ils sont là pour moi si besoin est.

Et vice-versa, je suis toujours là pour eux également.

Je suis tellement heureux d’avoir trouvé des personnes en qui je peux placer ma confiance.

Au niveau du travail, ça n’a pas été simple au départ, surtout avec le fait que je n’avais presque pas le temps de faire du volontariat à côté, et que passer de faire ce que j’adorais faire à un travail plus “classique” a été très compliqué au départ.

(Ma première mission au sein de ma nouvelle entreprise a été de créer les catalogues.

Voilà comment de A à Z j’ai créé ces (magnifiques) catalogues )

Mais depuis peu (suite à un énorme coup de fatigue vers la fin de l’année) j’ai décidé de changer ma routine, de me mettre au sport, de changer mon alimentation et surtout de mieux gérer mon temps.

J’ai donc maintenant réussi à trouver du temps pour travailler sur mes compétences en polonais, pour créer des projets pour CIM HORYZONTY mais aussi et surtout j’ai réussi à enfin trouver du temps pour moi (jusqu’ici je me négligeais beaucoup).

(Nouvelle routine, nouvelles habitudes…aller à la salle de sport, se relaxer et prendre un café dans un bar à chats… enfin, on prend à nouveau soin de soi, quoi)

Petite (Grande pour moi) nouveauté, et confirmation de mon souhait de prospérer en Pologne, je me suis même décidé à enfin trouver le grand amour !

…Bon, pour le moment, c’est pas vraiment une réussite, entre le Covid qui annule certains de mes rendez-vous, et celles qui te posent un lapin 30 minutes avant, c’est pas gagné.

Mais qui sait ?

Cette année sera exceptionnelle, j’en suis sûr.

J’ai les compétences, j’ai le mental nécessaire.

Ce feu brûle toujours en moi, et je suis de nouveau vivant.

L’expérience du SVE a réellement changé ma vie.

Grâce au SVE, j’ai trouvé des amis, j’ai trouvé une raison de vivre, j’ai trouvé des causes à défendre, j’ai trouvé des ressources et des compétences qui étaient en moi depuis si longtemps mais dont je n’avais aucune connaissance.

Et tant d’autres choses…

Je me suis trouvé une nouvelle vie.

Et cette vie est la plus merveilleuse qui soit.

Bien évidemment, elle est faite de hauts et de bas, mais après tout, n’est-ce pas ça la définition même de vivre ?

De passer par toutes sortes d’émotions ?

Et le plus important, de ne pas oublier d’où on vient et que même si je suis loin aujourd’hui de ma France natale, de ne pas oublier de revenir de temps en temps et de revoir la famille (notamment mes parents, ma sœur et, plus important, mes deux merveilleux neveux) ?

C’est un sacré équilibre à trouver, mais quand on trouve cet équilibre, alors le champ des possibles s’ouvre devant toi et la vie devient incroyable.

Entre mon association, mon travail, ma vie, ma famille, j’ai enfin trouvé (presque, il manque toujours cet amour que je cherche) cet équilibre.

Et je sens que de grandes choses m’attendent.

Je suis vivant. Enfin. Et humain.

Et c’est le meilleur sentiment qui soit…

Adieu, jusqu’à la prochaine fois où nous nous reverrons…