J’ai passé l’année la plus cool de ma vie à Nevers !

En Estonie, je travaillais de 9h à 17h. J’aimais ça, c’était bien. Mais quand je pensais à l’avenir, je ne me voyais pas travailler au même endroit plus d’un an. C’était une vie plutôt terne sans aucune excitation réelle. Ensuite, j’ai rencontré deux volontaires SVE qui ont changé ma vie.

Ils m’ont présentée au monde des volontaires, j’ai vu où et comment ils travaillaient, comment ils passaient leurs loisirs et à quel point ils étaient heureux dans leur vie. Et pour moi, c’était une source d’inspiration : vivre dans un pays étranger, apprendre une nouvelle langue et découvrir une nouvelle culture.

Dès que j’ai commencé à chercher, je suis tombée sur un projet parfait à Nevers. J’ai donc passé 2 heures à faire une lettre de motivation et compléter mon dossier puis l’envoyer. Et heureusement, j’ai été sélectionnée !

Mon projet s’appelait « Let’s build bridges! » (en français : Construisons des ponts !). La mairie de Nevers a un département de mobilité internationale pour les jeunes, où j’ai travaillé pendant un an. Ma mission était de promouvoir les actions que nous faisions, les possibilités de partir dans un pays étranger et tout ce qui concernait la mobilité internationale. Comme je travaillais en tant que graphiste avant mais que je ne pouvais pas parler français, j’ai pris l’initiative de faire ce que je sais faire le mieux, c’est-à-dire redessiner et créer une nouvelle identité pour le blog « nevers_international ».

Et à partir de là, j’ai voulu créé des nouveaux comptes sociaux ( Instagram, Twitter), les mettre à jour ( Facebook ) et les promouvoir.

Parfois, c’était frustrant : je ne pouvais pas écrire et publier directement, sans que quelqu’un vérifie mes erreurs. Mais la plupart du temps, c’était génial – la liberté de créer et d’obtenir des commentaires est un sentiment agréable.

J’ai fait face à mes peurs et je les ai combattues. Par exemple, parler en public ! Une fois dans une interview à la radio, j’ai presque fondu en larmes, je tremblais et la panique prenait le contrôle de moi. Mais c’était une leçon. J’ai appris à diriger ma peur ailleurs. Plus je le faisais, plus je devenais naturelle et décontractée. J’ai vu que le courage vient avec les expériences. Et c’est l’une des nombreuses leçons que j’ai apprises pendant mon année à Nevers !

Ce projet et cette année ont été géniales. Peu importe ce que vous avez fait avant, vous pouvez  trouver votre propre façon de contribuer au projet et d’apprendre. Les gens sont différents, les volontaires sont différents et c’est le charme du SVE, tout le monde peut le faire et il n’y a pas de bien ou de mal.

Si vous êtes investi et motivé, ce sera un moment inoubliable dans  votre vie, où vous découvrirez vos forces et vos faiblesses, vos compétences, vos valeurs et  vous-même. C’était l’année la plus cool de ma vie et je souhaite vraiment que tout le monde puisse l’expérimenter! Je suis toujours reconnaissante à Isabelle ma tutrice, aux habitants de Nevers, à la mairie et bien sûr, à mes deux incroyables volontaires et amies, Cris et Hannah, qui ont partagé cette expérience avec moi et sont devenues ma famille en peu de temps.